Caterpillar : création d’un réseau syndical international

Actualité du 07/06/2010.

Suite aux 35.000 suppressions d’emplois au sein de Caterpillar Inc. et au conflit social sur le site de Caterpillar Grenoble, le syndicat français CGT avait lancé un appel à la solidarité et manifesté sa volonté d’organiser une rencontre de toutes les organisations syndicales représentées dans le groupe.

Les objectifs étant de pouvoir expliquer la situation socio-économique dans les différents pays, de présenter les perspectives et objectifs, de trouver des solutions communes qui permettront de peser sur les choix stratégiques de la multinationale et de mettre un terme à la concurrence interne qui s’est accentuée depuis la crise.

Des délégations de la MWB-FGTB, du Setca, de la CSC METEA et de la CNE étaient présentes pour la Belgique. La France était représentée par la CGT, FO, la CFTD et la CFTC. IG Metall représentait l’Allemagne ; UAW et IAMAW les Etats-Unis ; Unite the Union l’Angleterre ; CGIL et CISL l’Italie et enfin MF-JC Japan pour le Japon.

La délégation MWB-FGTB tire un bilan positif de ces rencontres qui se sont déroulées les 28 et 29 avril derniers. Les débats et discussions ont permis de mieux cerner la stratégie du groupe Caterpillar. Les différents témoignages ont confirmé l’arrogance de la multinationale et sa volonté à peine voilée de supprimer les organisations syndicales. Dernier exemple en date : l’implantation d’un site de production aux USA dans un Etat où il n’y a aucune reconnaissance syndicale.

 

Photo: l'ensemble des participants devant l'usine Caterpillar de Grenoble.

Lors de ces deux journées, la présentation du bureau français d’expertise SECAFI a permis de mieux appréhender l’impact de la crise sur l’emploi ainsi que les perspectives sur le marché du BTP (bâtiment et travaux publics). SECAFI a également apporté la confirmation que les principaux investissements se feront désormais en Asie.

Un moment fort de ce séjour a été la rencontre avec les salariés de Cat Grenoble organisée par la CGT. L’échange était axé sur notre perception de leur conflit et la manière dont la crise est vécue en Belgique. La CGT tire la même conclusion que la MWB-FGTB : c’est bien le capitalisme qu’il faut combattre. La CGT est d’ailleurs entièrement d’accord avec le slogan « le capitalisme nuit gravement à la santé ». La MWB-FGTB remercie les Camarades Grenoblois qui leur ont réservé un accueil exceptionnel.

Comme le confirme Ivan Del Percio, au nom de l’ensemble de la délégation MWB-FGTB de Caterpillar, c’est de cette manière, par ce type de rencontres, qu’il faut concevoir l’avenir du syndicalisme : « Les enjeux ne sont plus locaux mais bien globaux. On est face à une multinationale : il faut donc qu’on se serre les coudes et qu’on aille au devant des informations. Nous ne devons pas rester dans notre coin et nous isoler. Il est indispensable que l’on s’ouvre aux autres, même s’il reste encore beaucoup de travail pour créer un réseau efficace d’actions collectives ».

 

Photo: la délégation MWB-FGTB avec les Camarades de la CGT Grenoble.