Aller au contenu principal

Cartes blanches

Carte blanche

Installer une délégation syndicale n’est pas chose aisée et le parcours est semé d’embûches.

Carte blanche

Une page s’est tournée ce 1er janvier à la FGTB Métal Liège-Luxembourg.

 
Carte blanche

 

Après six jours de grève, de nombreuses heures de négociation et trois référendums, les techniciens  de  Kone Belgium ont finalement marqué leur accord sur le résultat des négociations. Nous revenons sur le déroulement de ce combat syndical en donnant la parole au délégué principal MWB-FGTB du Brabant.

Carte blanche

Sur le zoning industriel des Hauts-Sarts, là où se dresse une relique du F16, se trouve l’entreprise Safran Aero Boosters. En octobre dernier, un mouvement de grogne s’est répandu jusqu’à se transformer en arrêt de travail de 48 heures, le 9. Nous avons voulu rencontrer les instigateurs du mouvement. Dans le local réservé aux délégués de la délégation MWB de la FGTB, Frédéric Petit, son vice-Président, nous reçoit.

Carte blanche

Les 128 travailleurs de Précimétal sont très actifs dans l’entreprise de Seneffe. La polyvalence des travailleurs a permis à l’entreprise de se diversifier et assurer une croissante embellie de ses activités.

En 1978, la société Précimétal Fonderie de précision S.A. est constituée par Monsieur NUYTS. De 1985 à 2016, Précimétal appartient au groupe Manoir Industrie.  En 2016, vente de Précimétal à plusieurs groupes financiers français (CICLAD).  C’est à cette période qu’une réelle diversification du secteur se fait jour.

Carte blanche

L’usine AUDI situé à Forest a entamé la production du premier SUV 100% électrique de la marque. Depuis la fermeture de Volkswagen en 2006, les syndicats se sont battus pour le maintien du site et la durabilité de l’emploi. Malgré les bonnes perspectives en matière d’emplois, les représentants MWB-FGTB restent vigilants et affichent clairement leurs priorités pour l’avenir des travailleurs du site. C’est l’occasion de faire le point avec le porte-parole MWB-FGTB Brabant de l’entreprise.

Carte blanche

Après près d’un an de négociations, le site de production de l’ex-Wendt Boart  est maintenu avec à la clé la sauvegarde de la totalité des  emplois. C’est une très bonne nouvelle pour les travailleurs et leurs familles car l’annonce du 22 juin 2017 ne laissait que très peu d’espoir pour une éventuelle reprise. Les activités de Wendt Boart passent entre les mains du  groupe Altifort. Nous sommes allés à la rencontre de la délégation MWB-FGTB Brabant.

Carte blanche

Depuis 2012 et face aux dégâts grandissants des fermetures et restructurations d’entreprises dans nos quartiers, les Métallos FGTB Hainaut-Namur ont décidé de consacrer une partie de leurs moyens à des initiatives concrètes à destination de ceux qui en ont le plus besoin. Loin de la charité prônée par certains, il s’agissait à travers cette initiative de mettre en application les principes de solidarité que nous défendons quotidiennement.

Carte blanche

 

C’était le dimanche 26 février 2012 – eh oui, plus de six ans déjà – et l’inimaginable se produisait : un commando paramilitaire débarquait chez Meister, une très moderne usine sur le zoning industriel de Sprimont. Les hommes étaient armés. Et venaient s’emparer, sur l’ordre des responsables de la société Poppe und Potthoff, le groupe allemand propriétaire des lieux, de pièces usinées et de machines de production installées sur place…

Carte blanche

 

Grâce à la solidarité et la pression des travailleurs d’entreprises sous-traitantes d’Audi Brussels, les  travailleurs de Formel D, autre sous-traitant opérant sur le même site, mais n’ayant pas de représentation syndicale, ont pu obtenir un plan social alors que la direction ne voulait rien entendre. Nous avons demandé à Abel Gonzalez, permanent de la Fédération des Métallurgistes du Brabant, de nous relater le déroulement des négociations.