europe

C'est l'avenir qu'ils assassinent !

Dans une peinture noire de Goya, Kronos -dieu de la mythologie grecque-, fou, les yeux exorbités, transpirant de haine, bouffe littéralement ses propres enfants. Halluciné par la peur qui l'habite, il craint la prédiction de son destin : être déchu par sa descendance, comme il a destitué lui-même son propre père.

Edito de Nico Cué, 4/10/2013.

L'image est forte. Elle pourrait illustrer l'état d'un système, le capitalisme, qui sacrifie le futur pour sauver, tel un poulet sans tête, d'actuelles apparences. Les inégalités grandissent. Le système ne prospère que pour une minorité décroissante. 

Maintenant, basta !

Bruits de guerre. Nouvelles menaces sociales. Promesses euphoriques d'une reprise sans effets... La rentrée s'annonce difficile. Brutale même. Pour les travailleurs, la sortie des douces torpeurs estivales sera douloureuse, violente.

Edito de Nico Cué, 5/09/2013.

Les « fondamentalistes du marché qui se sont trompés sur à peu près tout », comme l’écrit Paul Krugman, n'ont pas chômé cet été. Ces gens-là n'ont pas grand chose d'humain : ils ne se reposent jamais; ils n'ont pas besoin de congés ou de trêves pour recharger les accus...

Cet avantage « compétitif » dans la lutte des classes, leur permet d’occuper le terrain en permanence. Pour sortir de la crise que leurs conneries avaient déclenchée, les alternatives possibles étaient nombreuses et variées : réglementer les marchés, brider la spéculation, encadrer les banques...

Que la rage soit avec vous !

Au moment de formuler des vœux de santé, de prospérité et de bonheur pour 2013, le cœur n'y est pas. Nous n'allons pas nous raconter d'histoires. Vous et moi, nous savons bien que l'année nouvelle sera une vallée de larmes, pleine de douleurs et marquée par la violence faite à la classe ouvrière. Alors, pas de salades entre nous, foin d'hypocrisie !

Edito de Nico Cué, 18/01/2013.

(Deutsche Fassung : siehe unten)

Nous sommes confrontés à l'offensive la plus déterminée, de mémoire d'homme, contre TOUTES les conquêtes sociales de plus d'un siècle de combats. Depuis 1944 et le Pacte social, nous n'avons rien subi d'aussi brutal. Pas même le soi-disant « pacte » de soi-disant « solidarité entre les générations ». Pas même le « plan global ». Pas même la « loi inique » de 1960-1961...

« Ils » ont décidé de nous frapper plus durement encore. Voyez plutôt :

14 novembre 2012 : une grève historique !

Tout le monde connaît l'histoire du paysan frappé d'un revers de fortune qui entendait se refaire en réduisant ses dépenses sans développer ses ressources. Il mit progressivement son cheval à la diète et l'habitua, en douceur, à réduire chaque jour sa ration d'avoine de moitié. Pour son malheur, c'est au moment même où l'animal ne lui coûtait plus rien qu'il trépassa...

Edito de Nico Cué, 1/11/2012.

(Deutsche Version unten)

L'histoire de cet éleveur stupide tient lieu de politique économique à la Banque centrale européenne, au FMI et à la Commission.

Ces ânes imposent de longue date déjà, saignées sur saignées, au peuple grec et s'étonnent aujourd'hui de son anémie. Neuf plans d'austérité plus tard, le malade ne va pas mieux. Et sa dette que le remède de cheval devait réduire s'est au contraire approfondie.

L'échec de cette expérience est patent. Irrévocable. Dramatique...

« On ne lâche rien ! »

Les métallos de Wallonie et de Bruxelles ont quelques raisons d'être fiers : à l'heure où les opérations électorales se terminent dans les entreprises, les résultats disponibles non seulement nous confortent mais nous renforcent significativement dans la plupart des entreprises et dans nos secteurs : en nombre de mandats, nous progressons de 1,20% !

Edito de Nico Cué, 25/05/2012.

(siehe Deutsche Fassung unten)

Les métallos de Wallonie et de Bruxelles ont quelques raisons d'être fiers. Et c'est un plaisir agréable à partager !

A l'heure où les opérations électorales se terminent dans les entreprises, les résultats disponibles (le 20 mai) non seulement nous confortent mais nous renforcent significativement dans la plupart des entreprises et dans nos secteurs : en nombre de mandats, nous progressons de 1,20% !

Élections sociales : Le rouge est à la mode !

Ce printemps, le rouge est «tendance». Les grands rassemblements populaires français de la gauche de gauche ont remis nos couleurs dans le vent. Les enjeux des élections présidentielles nous concernent directement. Avec un bulletin de vote, les Français avaient (et ont peut-être encore) le pouvoir de faire bouger l'Europe, ce cadre de plus en plus pesant, de plus en plus autoritaire, de plus en plus fou...

Edito de Nico Cué, 27/04/2012.

(siehe Deutsche Fassung unten)

Avec l'instrumentalisation de l'idée européenne par la droite, les gouvernements se préparent à imposer aux peuples de l'Union un carcan asphyxiant : le « six pack », fruit du Traité de Lisbonne, va corseter les budget nationaux, réduire la voilure des services publics, contraindre les politiques salariales et tuer dans l’oeuf la relance indispensable. Le vieux continent est promis à une récession dont personne ne peut prévoir la sortie. Qui a demandé notre avis sur le sujet ? C'est tout simplement inacceptable !

Motion de solidarité avec le peuple grec

Actualité du 14/02/2012.

L’obsession maladive de la troïka consistant à mener la Grèce vers un équilibre de ses finances publiques oblige sa population à subir des mesures de plus en plus punitives. Si un pseudo-progrès social c’est l’amélioration du bien-être, alors il faut reconnaître que l’euro-libéralisme imposé par la voie de l’austérité en Grèce est tout son contraire.

Un «socialiste» au «16», le socialisme au tapis

En Belgique comme partout en Europe, les logiques de l'économie libérale écrasent les politiques sociales. Qu'importe qu'elles ne tiennent pas la route. Qu'importe qu'elles nous conduisent dans le mur. Tête basse et les yeux fermés, une coalition «papillon» nous plonge, tout habillés, dans l'eau froide de l’austérité et de la récession.

Edito de Nico Cué, 9/12/2011.

Le gouvernement Di Rupo 1er est sur les rails. Les travailleurs investissent la rue.

Les congrès de six formations politiques ont décidé de leur participation avec des scores à donner le vertige au dernier des régimes forts. Le message est clair : les appareils sont verrouillés de l'intérieur. La question de savoir pourquoi les partis sociaux-démocrates renoncent au projet social-démocrate n'est même plus à l'ordre du jour.

La peur du peuple

L'expression du peuple reste effrayante pour la marche des affaires. C'est une bonne nouvelle à l'heure où la peur doit changer de camp !

Edito de Nico Cué, 14/11/2011.

Face aux «marchés financiers», le spectacle donné par les États est lamentable. Leurs responsables agissent en notre nom. Malheureusement, de moins en moins pour défendre un intérêt général. Les «grands» de ce monde s'essoufflent ainsi dans une course folle dont le tempo est fixé par trois agences de notation qui, jour après jour, disqualifient un peu plus les créances de la Grèce, de l'Espagne ou du Portugal avant celles de l'Italie. Les responsables politiques semblent évoluer dans la crise comme des papillons de nuits se brûlant les ailes sur l'éclairage public.

Les Métallos lancent une journée d'action européenne sur les sites d’ArcelorMittal !

Actualité du 24/10/2011.

Les représentants syndicaux de tous les sites européens du Groupe ArcelorMittal se sont réunis ce lundi 24 octobre au siège de la FGTB à Bruxelles.

Les objectifs de cette réunion étaient les suivants : analyser la situation sidérurgique européenne au sein du Groupe ArcelorMittal, rédiger une feuille de route syndicale commune pour les semaines et mois à venir, et planifier une journée de grève sur tous les sites européens du Groupe ArcelorMittal.