Fabricom Industrie Sud (Fleurus) : Le dumping social nuit gravement à la santé

Fabricom Industrie Sud (Fleurus) :  Le dumping social nuit gravement à la santé

Au sein de la délégation FGTB du groupe Engie à Fleurus, la lutte contre le dumping social, on sait ce que c’est. Actifs pour beaucoup dans les services en sous-traitance, les travailleurs du secteur subissent quotidiennement les effets d’une concurrence sociale déloyale.

30/03/2018

Cette concurrence n’est pas toujours le fait du détachement de travailleurs au sein de l’Union Européenne mais aussi, de plus le plus, de travailleurs obligés de recourir au statut indépendant en flirtant allègrement avec les limites de la loi. Ils ne bénéficient donc pas des mêmes protections tant en termes de temps de travail que de sécurité et santé.

C’est dans ce domaine que la délégation FGTB tient particulièrement à pointer les dangers de la sous-traitance. En effet, elle réalise depuis quelques mois un travail titanesque pour faire reconnaître au sein de l’entreprise les risques en termes de maladies professionnelles.

Toutes les études démontrent que dans ce domaine les travailleurs occupés en sous-traitance sont souvent sous-protégés. Entreprise donneuse d’ordre et employeurs se renvoyant allègrement la balle pour se dégager de toute responsabilité dans le but de défendre une logique de rentabilité à court terme.

Trop souvent, des travailleurs subissent des cancers liés à  leur activité sans que l’on puisse démontrer le lien entre les deux en raison de mesures de prévention, de protection et surtout de recensement (face aux expositions dangereuses) insuffisantes. C’est particulièrement le cas pour les entreprises externes actives sur des sites « dangereux ».

Le travail est difficile et de longues années de lutte s’annoncent, tant au sein de l’entreprise qu’au niveau interprofessionnel, pour amener un niveau de protection suffisant pour les travailleurs et une reconnaissance pour les travailleurs malades.

Mais si ce travail est déjà particulièrement difficile pour les travailleurs disposant d’un contrat de travail au sein de l’entreprise, il est rendu impossible pour les travailleurs en détachement ou les « faux » indépendants actifs dans le secteur.

Comment assurer leur protection ? Comment effectuer un suivi de leur dossier médical une fois le détachement terminés et le retour dans le pays d’origine ?

Lutter contre le dumping social c’est aussi une lutte pour défendre la dignité et la protection de TOUS les travailleurs, loin des volontés de ceux qui voudraient les monter les uns contre les autres pour se défausser de leurs responsabilités dans la dégradation des conditions de travail.

Notre délégation au sein de l’entreprise l’a bien compris  en démontrant une volonté de fer dans ce combat.

Combattre Unis, c’est gagner Ensemble !