Actualités

Mis à jour: 22/08/2017.

1er juillet 2017 : Adaptation des barèmes minima en application des accords sectoriels

Dans le cadre des accords sectoriels 2017-2018, les barèmes minima ont été adaptés au 1er juillet 2017 dans les (sous-)commissions paritaires des entreprises de garages, électriciens, carrosserie et commerce du métal.


14 juin 2017 :

PROJET DE PROTOCOLE D’ACCORD 2017-2018 SECTEUR ELECTRICIENS (SCP 149.01)


1.    Pouvoir d’achat
•    Maintien du système d’indexation existant
•    Majoration de 1,1% des salaires barémiques au 1er juillet 2017
•    Majoration de 1,1% des salaires effectifs au premier juillet 2017, sauf pour les entreprises avec délégation syndicale où la marge est concrétisée de façon alternative par biais d’une enveloppe d’entreprise
•    Affectation libre récurrente à partir du 1er juillet 2017 moyennant double accord (CCT) entre l’employeur et toutes les organisations représentées à la DS
o    départ de la négociation au niveau de l’entreprise
o    affectation concrète à partir du 1er juillet 2017
•    Timing : avant le 30 septembre 2017
•    Position de repli : si pas de CCT d’ici le 30 septembre 2017 : augmentation de 1,1% des salaires effectifs à partir du 1er juillet 2017

2.    FSE
•    Indexation des indemnités complémentaires de 1,54 % au 1er juillet 2017
•    Attribution d’une indemnité complémentaire de € 28,75 / mois pour emploi fin carrière à 1/5 temps à partir de 60 ans pour tous et 55 ans dans les conditions de la CCT n° 127, à partir du 1er juillet 2017 pour une durée indéterminée

3.    Mobilité
•    Attribution d’une indemnité vélo de € 0,23 par kilomètre à partir du 1er juillet 2017, avec une indemnité minimale égale à l’intervention patronale dans le transport privé
•    Augmentation des indemnités de mobilité pour les chauffeurs à partir du 1er octobre 2017 à € 0,1316 par kilomètre (indexation du 1er février 2018 comprise)

4.    Formation
•    Extension du droit collectif à la formation à 2 jours par ouvrier par année calendrier pour toutes les entreprises à partir du 1er janvier 2018
•    Le droit individuel à la formation de 1 jour par an par ouvrier est utilisé tenant compte que la formation est pertinente pour l’entreprise et permette d’améliorer l’employabilité de l’ouvrier sur le marché du travail, conformément à l’article 8 §1 de la CCT relative à la formation (§2 sera supprimé)
•    Le crédit-prime est augmenté du 8 h à 16 h par travailleur par année, à partir du 1er janvier 2018, avec une évaluation sectorielle pour le 31 décembre 2018 en vue de la viabilité financière et le maintien du système N+1 et N+2 et N-1 et N-2
•    Amorce des discussions des plans de formation avant le 15 novembre de l’année calendrier précédente
•    Définition formation professionnelle est celle de la loi TFM

5.    Travail faisable
•    Elaboration d’un modèle sectoriel du travail faisable
•    Engagement de discuter le travail faisable dans un groupe de travail, avec un deadline au 31 décembre 2017 et une liste des thèmes à discuter, y compris les initiatives pour assurer l’emploi des travailleurs âgés et l’équilibre vie privée/vie professionnelle, l’avis sur la carrière professionnelle et la formation, le travail adapté ou autre, analyse des absences, mobilité, …
•    Attribution d’un jour supplémentaire de congé de carrière à 58 ans, à partir de l’année calendrier 2017

6.    RCC
•    Souscrire au niveau sectoriel à toutes les CCT-cadres du CNT en matière de RCC, y compris la possibilité de dispense de disponibilité, jusqu’au 31 décembre 2018
•    RCC carrière longue 58 ans en 2017 et 59 ans en 2018 après 40 ans de carrière
•    RCC 58 ans en 2017 et 59 ans en 2018 après 33 ans de carrière et 20 ans de travail de nuit
•    RCC 58 ans en 2017 et 59 ans en 2018 après 33 ans de carrière dans un métier lourd
•    RCC 58 ans en 2017 et 59 ans en 2018 après 35 ans de carrière dans un métier lourd

7.    Crédit-temps et emplois de fin de carrière
•    Extension du droit au crédit-temps à mi-temps/à temps plein avec motif de soins jusqu’à 51 mois, à partir du 1er juillet 2017
•    Souscrire à la CCT-cadre du CNT relative aux fins de carrière : maintien à 55 ans pour carrière longue et métiers lourds pour la période 2017-2018

8.    Organisation du travail
•    La CCT sectorielle relative à la flexibilité n’est pas prolongée et est remplacée par les dispositions légales
•    Augmentation des heures supplémentaires volontaires qui ne sont pas prises en considération pour la limite interne de 25h à 60h, du 1er juillet 2017 à 30 juin 2019
•    Prolongation de l’article 21 de l’Accord National du 28 octobre 2015 sur les nouveaux régimes de travail

9.    Concertation et participation
•    Engagement d’intégrer les CCT relatives au statut des délégations syndicales existantes dans une CCT, avant le deadline au 30 juin 2017

10.    Statut unique du travailleur
•    Engagement pour élaborer des mesures augmentant l’employabilité dans un groupe de travail avant le 31 décembre 2018
•    Poursuivre l’inventaire conditions de travail ouvriers – employés

11.    Points techniques
•    Remplacer « congé de paternité » par « congé de naissance »
•    Primes d’encouragement flamandes

 

9 mars 2017 :

Le comité technique composé des délégués MWB-FGTB du secteur des électriciens s'est réuni dans le cadre de la préparation des futures négociations sectorielles.

 

1er février 2017 : 1,38% indexation des indemnités de mobilité

Type 2 : 0,2631 € par km parcouru avec le véhicule personnel

Type 3 : 0,1140 € par km parcouru avec le véhicule de l’employeur

Indemnité chauffeur : 0,1281 € par km parcouru avec le véhicule de l’employeur

 

1er février 2017 : 3,38% d’augmentation des interventions patronales dans le transport domicile-travail

Les indemnités correspondant à l’intervention patronale dans le coût des transports privés pour se rendre de son domicile au siège de l’entreprise / lieu d’embauche / lieu de ramassage en transport privé ou à pied sont majorées de 3,38%. Elles suivent ainsi l’augmentation du tarif de la carte train SNCB au 1er février 2017.

Les nouveaux barèmes et plus d’informations sont disponibles sur la page pouvoir d’achat.

 

1er janvier 2017 : indexation des salaires minima et effectifs de 1,14%

Chaque année au 1er janvier, les salaires sont indexés pour compenser partiellement l’évolution de l’inflation. Au 1er janvier 2017, l’indexation de 1,14% porte aussi bien sur les salaires de base que les salaires liés à l’ancienneté. 

Les nouveaux barèmes et plus d’informations sont disponibles sur la page pouvoir d’achat.