La SA SPIE va distribuer plus de 25 millions d’euros sous forme d’actions gratuites…

La SA SPIE va distribuer plus de 25 millions d’euros sous forme d’actions gratuites…

… à environ 1% de son personnel comme supplément de rémunération alors que 99% des travailleurs se voient refuser toute amélioration salariale. Nous avons donné la parole aux représentants MWB-FGTB du Comité d’entreprise européen du groupe SPIE.

22/09/2017

La SA SPIE  a décidé de distribuer  plus de 25 millions d’euros en actions gratuites  à environ 1% de son personnel comme bonus salarial !

En effet, l’Assemblée Générale des actionnaires a autorisé, sous certaines conditions, l’attribution de 1.098.155 actions gratuites (valeur de plus de 25 millions d’euros), à 420  « cadres » du groupe.

Comment  bénéficier de ces actions gratuites ? Tout d’abord, ces « cadres » devront répondre à une condition  de présence, jusqu’au terme de la période d’acquisition de 3 ans (2016-2018).

Parallèlement, l’acquisition des actions attribuées est soumise à trois conditions de rentabilité  sur la période de référence 2016-2018 :
•    Deux conditions internes à l’entreprise, une liée à la progression de l’activité  et l’autre au cash dégagé ;  
•    Et une condition  liée au marché, un objectif de rendement des actions SPIE par rapport au 120 plus grandes sociétés françaises.

Quid des 99 autres % du personnel ?
Lors du CE européen du 4 juillet 2017, la direction générale nous informe de cette nouvelle, que nous contestons unanimement. Dès cette information, les syndicats européens ont demandé une réunion du CE européen consacrée à l’amélioration salariale des 99 % des travailleurs… Ce qui a été catégoriquement refusé par SPIE !

Vérification faite, ces 420 « cadres » du groupe vont recevoir chacun 60.000€ en moyenne, ce que nous trouvons scandaleux. Pour obtenir ces actions, ce 1% du personnel « cadre de très haut niveau » doit réaliser un maximum de profit…Un pourcentage à deux chiffres !
Comment vont-ils s’y prendre ?  Il n’y a pas 36 solutions ! En finalité, c’est le travailleur qui va subir un maximum de pression pour atteindre cet objectif de rentabilité ! Ce sont les travailleurs représentant 99 % du personnel qui vont subir les pressions de leur responsable hiérarchique. Alors que lorsque ces mêmes travailleurs demandent une amélioration salariale, la direction  leur rétorque qu’elle n’a pas les moyens!

Cette même direction nous répond que ces 99%, c’est-à-dire les travailleurs, reçoivent une  participation à l’intéressement. Que représente cette participation en Belgique ?  Après calcul, cette participation à l’intéressement que les travailleurs ont obtenue avec des sacrifices de rendement représente environ 500€ sur un an. Alors que 20 « top managers » vont recevoir 60.000 € chacun.  Ce qui représente 110 fois moins que le « top management ». Travaillons-nous 110 fois moins que ces « top managers » !  

Il est intéressant de rappeler que dans le monde 1% des plus riches possède plus que les 99% restants de la population ! Ce qui démontre encore une fois l’aberration de ce système capitaliste !

Malgré ce contexte difficile,  nous continuerons à défendre et à revendiquer des améliorations pour les travailleurs. Nous nous battrons et continuerons à nous battre pour vos conditions de travail.

Vos conditions de travail, pas leurs profits !

La délégation MWB-FGTB au conseil d’entreprise européen du groupe SPIE